Accueil

Véritable coopérative de consommateurs

Depuis plus de 40 ans

Accueil>Actualités>La pomme de terre se dévoile

La pomme de terre se dévoile

14/01/2020
A savoir
régulièrement invitée dans nos assiettes son histoire nous est pourtant méconnue

PRÉSENTATION

La pomme de terre (Solanum tuberosum) est une plante herbacée vivace de la famille des solanacées, cultivée comme annuelle pour ses tubercules comestibles très prisés. 

Selon les variétés, le poids moyen (50 à 300 g), le goût, la texture et la couleur diffèrent : la peau peut aller du beige clair au foncé (Charlotte, Ratte) au rose ( Bintje) ou noir (Vitelotte), et la chair du blanc aux beiges variés, rose ou violet.

HISTOIRE

La pomme de terre est originaire du Pérou où on la consommait déjà il y a 8000 ans.

A l'arrivée des conquistadors au XVI ème siècle elle était, avec le maïs, la base de l'alimentation Inca, l’Europe la découvre alors sous le nom de patata via l’Espagne puis l’Angleterre, tout comme la tomate (autre solanacée), et tout pareil, on s’en méfie : amère et indigeste, n’intéressant que rois, botanistes et ecclésiastiques comme curiosité ou remède.

Au début du XVII ème siècle, guidés par les guerres et la famine, on la cultive pour la consommer, alors que les français ne la réservent qu’aux animaux : sans gluten, elle ne permettait pas de faire le pain.

C’est là que Parmentier, militaire retour de Prusse où on la consommait, en fit planter à Neuilly, gardée le jour par des soldats - suggérant sa valeur -  dérobée la nuit : son intérêt et les recettes émergent en France.

Au XVIII ème siècle : famine, Révolution, sa consommation s’amplifie, elle nourrit le peuple et les armées, contribuant à l’extension des empires coloniaux et à la révolution industrielle…

Maintenant, plusieurs milliers de variétés cultivées à travers le monde nourrissent humains, bétail et industrie.

La moitié de la surface consacrée à la pomme de terre est en Europe (plus de 4000 variétés en 2009...), la France étant  2ème producteur européen (41 000 000 tonnes).

Plus productive en matière sèche à l’hectare que les céréales, sa consommation progresse dans les pays en développement et diminue dans les pays développés, où l’on préfère des formes transformées.

Elle est recommandée par l’ONU pour atteindre la sécurité alimentaire.

 

VALEURS CULINAIRES ET NUTRITIONNELLES

VIGILANCE

La pomme de terre, "précieux légume à tout faire" peut se préparer en toutes saisons et de multiple façons, même avec la peau, mais jamais crue.

  • Les pommes de terre crues contiennent un toxique : la solanine, protégeant les plantes des prédateurs et de la pourriture, mais pouvant atteindre nos fonctions nerveuses ; la solanine est éliminée à la cuisson.
  • La plante exposée au soleil verdit, produisant de la solanine ; on ne laisse les tubercules arrachés qu’un minimum de temps à ressuyer sur le sol, puis on les conserve au frais, au sec, à l’abri de la lumière et du gel.
  • Les pommes de terre conservées très longtemps développant encore de la solanine il est préférable de les éplucher, de veiller à bien enlever les parties vertes et les "yeux" (pousses de bourgeonnement) éventuels.
  • En conventionnel, outre la chimie en culture, des traitements anti germination sont autorisés pour le stockage par ionisation ou à l’aide de substances telles que le chlorprophame.
  • Les pommes de terre récoltées à maturité peuvent se conserver jusqu’à 1 an ;
  • les "pommes de terre primeurs", récoltées avant complète maturité, se conservent quelques jours.

Ceci précisé, « à nous les bonnes patates !...»

Car quoiqu’on en dise, la pomme de  terre ne fait pas grossir !… à condition de ne pas choisir la recette la plus fréquente au monde : la frite !… 100 g de chips = 550 kcal ! Nature, ou à la sauce herbes-épices : 100 g = 80 kcal !

À forte teneur en eau (jusqu’à 80 %), avec peu de lipides, c’est une source importante de glucides offrant une énergie durable au corps ; source de fibres, de magnésium et de potassium, selon son mode de cuisson elle apporte des quantités variables de protéines et de vitamines, dont la vitamine C (plutôt dans la peau) : éviter donc les fritures, son apport excessif de matière grasse et la dégradation des vitamines à haute température.

RECHERCHE

Pommes de terre sauvages : en Amérique du Sud leur rusticité, leur précocité, sont utiles à créer d’autres variétés.

Pommes de terre transgéniques : nombreuses expériences de transgenèse réalisées depuis 40 ans, pour améliorer et modifier la composition de tubercules destinés à l’alimentaire et à l’industrie, ou comme "réacteurs biologiques" afin de produire des molécules utiles en médecine humaine ou animale.

Certaines ont obtenu des autorisations de commercialisation ; d’autres, dans le domaine médical ou industriel n’ont pas eu d’applications concrètes ; et certaine société grosse productrice de semences OGM n’évite pas quelque scandale et conflits d’intérêts sous le nez de l’Agence Européenne pour la Santé et l’Alimentation !… (2011, variété Amflora de BASF)

Pommes de terre bio : à privilégier !…

 pomme de terre

Wikipedia

futura-sciences

La Fédération Nationale des Producteurs de Plants de Pomme de Terre

lanutrition.fr

https://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/basf-renonce-a-developper-des-plantes-ogm-en-europe_1441893.html

Partagez cette information :