Accueil

Véritable coopérative de consommateurs

Depuis plus de 40 ans

Accueil>Actualités>Un jardin en lasagnes

Un jardin en lasagnes

10/07/2018
Cultiver un jardin en lasagnes est une méthode originale qui permet de faire pousser très facilement des légumes ou des fleurs sur un sol ingrat sans se donner beaucoup de travail, tout en recyclant les déchets du jardin.

Avec cette culture (ou lasagna bed en anglais), vous ne désherbez pas, vous ne travaillez plus la terre, vous empilez juste en hauteur des couches successives de matières organiques, en terminant par du compost : vous n'avez plus qu'à arroser et à planter, en particulier des légumes ! En effet, les micro-organismes présents dans les différentes couches de déchets organiques vont favoriser la décomposition de ces déchets en un sol particulièrement riche et fertile. Au final, cette technique de jardinage en lasagnes permet de planter un potager sans fatigue et de créer d'excellentes conditions de culture sur un sol ingrat où rien ne poussait ! Cette technique permet de recycler de grandes quantités de déchets du jardin, dont vous ne savez souvent que faire.

1. Recouvrez le sol de carton ondulé. Délimitez la surface que vous voulez cultiver en lasagne. Si la surface est envahie d'herbes, y compris de mauvaises herbes, aucun souci, fauchez-les simplement et laissez-les sur place. Recouvrez maintenant toute la surface, en débordant un peu sur toute la périphérie, de morceaux de cartons ondulés de récupération (cartons d'emballage). Faites chevaucher largement les bords des différents cartons afin de ne permettre aucun passage ultérieur aux mauvaises herbes.

2. Empilez des couches de déchets verts et de déchets bruns .

Vous allez maintenant recouvrir le carton de 4 couches alternées de déchets verts et de déchets bruns, chaque couche devant mesurer environ 6 à 8 cm de haut. Commencez par une couche de déchets bruns, par exemple :

feuilles mortes, tailles de haies (sauf conifères), papier journal ,paille, litières d'animaux, etc... Ajoutez maintenant une couche formée de différents déchets verts, par exemple : tontes de gazon (à épandre toujours en couches fines, pour éviter la formation d'agglomérats susceptibles de pourrir), mauvaises herbes (même montées en graines), des orties, si vous en avez, apporteront leur richesse en azote et en nutriments utiles, fleurs et végétaux fanés, déchets de légumes de fruits (sauf oignons et agrumes), fruits trop mûrs pour être consommés, etc. Ajoutez une nouvelle couche de déchets bruns, puis encore une couche de déchets verts.

Note : ne montez pas la lasagne en dôme, mais au contraire conservez-lui une surface bien plane, voire légèrement creuse à l'intérieur, en l'égalisant avec le dos d'un râteau.

3. Terminez par une couche de compost . Couvrez la lasagne de 10 bons centimètres de compost bien mûr si vous en avez, sinon achetez du compost du commerce. Avec un râteau, égalisez la surface de la lasagne, en veillant, là encore, à ce que ses bords soient un peu plus hauts que le centre, afin d'éviter l'écoulement de l'eau d'arrosage en dehors de la lasagne. Dès que le lit de lasagne est monté, arrosez-le copieusement à plusieurs reprises, afin que les différentes couches soient toutes humidifiées à cœur. Par la suite, vérifiez régulièrement que le lit de lasagne ne se dessèche pas.

4. Plantez sur lit de lasagne . Une fois la lasagne bien humide, vous pouvez démarrer tout de suite les plantations.

Note : sur un lit de lasagne, on plante mais on ne sème pas. Plantez en priorité des légumes. La lasagne constitue un lit de culture particulièrement riche et fertile, bourré de nutriments et convenant à la culture de tous les légumes, des plus frugaux aux plus gourmands. Plantez-y pommes de terre, tomates, poivrons, aubergines, haricots, pois, choux, etc. Sans oublier les fraises, les melons et toutes les variétés de courges. Plantez des fleurs. Bien entendu, rien ne vous empêche de cultiver des fleurs sur un lit de lasagne. Cependant, sachez que la lasagne, qui fournit un sol provisoire, riche mais assez grossier n'est pas vraiment adaptée à la culture de vivaces, car au bout d'un an, la lasagne aura évolué, se sera affaissée et, selon le sol dont vous partez, ne sera peut-être pas propice au développement pérenne de vivaces. Elle n'est pas propice aux semis, à moins de la terminer par une couche de terreau très fin.

Plantez les jeunes plants, comme vous le feriez dans une planche ou une plate-bande traditionnelle. À l'aide d'un plantoir de jardin, creusez un trou à travers les couches de lasagne. Disposez le plant dans le trou et rebouchez ce dernier avec du compost. Formez une cuvette d'arrosage autour du jeune plant, et en formant autour de lui un bourrelet de compost qui retiendra l'eau. Arrosez copieusement à la plantation.

5. Continuez à bien arroser pendant toute la période de culture : c'est encore plus impératif pour la lasagne que pour des plantations en pleine terre.

6. La lasagne un an après : La lasagne fournit un lit de culture provisoire pour des plantes annuelles. L'année suivante, deux cas de figure peuvent se présenter :

a)- vous partiez d'un sol vraiment ingrat et caillouteux, dans ce cas conservez les restes de la vieille lasagne et remontez-en une autre par-dessus.

b) vous partiez d'un sol pauvre, mais convenable, dont la structure se sera améliorée tout en s'enrichissant en matière organique : vous pouvez alors peut-être cultiver cette nouvelle planche de manière traditionnelle.

 

photo jardin lasagnes 1photo jardin lasagnes 2

Source : site web Gerbeaud et http://jardinage>

 

 

 

 

Partagez cette information :