Accueil

Véritable coopérative de consommateurs

Depuis plus de 40 ans

Accueil>Actualités>Que faire au potager l’hiver, en janvier et février ?

Que faire au potager l’hiver, en janvier et février ?

24/11/2020
A savoir
Protégez la terre de votre potager en hiver, même sans culture
Un potager d’hiver peut vite se retrouver tout nu, donc il faut penser à protéger votre terre avec une couverture végétale. L’objectif ?

Protéger votre sol de l’érosion causée par le gel et le vent, et du lessivage causé par la pluie par le paillage. Il s’agit d’une technique simple mais indispensable. Alors  il suffit de semer les engrais verts, tels que le trèfle, moutarde etc, spécialement cultivés pour enrichir le sol. Seul souci : ils se plantent dès la fin de l’été. Une autre possibilité : les déchets végétaux, les feuilles mortes, herbes coupées, voire carton sans encre que vous pouvez  disposer sur le sol et tout sera décomposé d’ici le printemps, votre sol  protégé et nourri.

- En janvier : L’activité reprend doucement au potager...

1) La protection des cultures :

Les légumes d’hiver nécessitent parfois une protection efficace pour face aux fortes gelées du mois de janvier. Il est important de vérifier régulièrement l’état du paillage des poireaux et des artichauts, et le cas échéant, de rajouter des feuilles mortes ou tout autre couverture végétale. Les fèves seront butées tandis que les salades d’hiver seront cultivées sous cloche ou sous tunnel.

2) Les récoltes du mois de janvier :

Même si les légumes d’hiver sont bien moins nombreux qu’en été, le potager reste productif, même en plein mois de janvier. Les salades comme la mâche, la chicorée et certaines variétés de laitues se récoltent au cœur de l’hiver. En janvier, les poireaux, les salsifis, les choux  sont également des légumes de saison qu’il est agréable de récolter au fur et à mesure des besoins.

3) L’entretien du potager :

Le mois de janvier est la période idéale pour nettoyer votre potager et repartir sur de bonnes bases pour le printemps. Assurez-vous que les vitres de vos châssis sont propres et laissent passer un maximum de luminosité. Redessinez les plans de votre potager en prenant en compte la rotation des cultures. Et enfin, vérifiez vos outils de jardinage pour la frénésie du printemps !

- En février : il y a de quoi faire en février, alors que les jours commencent à s’allonger !

1)Récoltez vos légumes d'hiver et semez les légumes-fruits :

Le mois de février est propice à la récolte de choux d’hiver, d’épinards, de frisée, de mâche et de pissenlit pour composer des salades vitaminées.

Pensez également à semer vos tomates, courgettes, concombres et autres aubergines sous un abri lumineux, dans une caissette à température ambiante de 20° C environ. Si, dans votre région, l’hiver n’est pas trop rigoureux, vous pourrez semer vos petits pois en pleine terre, dans votre potager, en les espaçant de 30 centimètres pour les variétés naines et 40 centimètres pour les variétés grimpantes. Il est aussi possible de semer les pois ronds et les mange-tout en février.

2) Premières pommes de terre et topinambours

 Vous pouvez, dès le mois de février, plantez vos premières pommes de terre dans un lieu protégé. Si vous envisagez de planter de l’ail, des échalotes et des oignons, pensez à les tenir éloignés des pommes de terre avec lesquels ils ne s’entendent pas particulièrement. Vous raffolez des topinambours ? C’est le moment de penser à les mettre en terre. En effet, les topinambours poussent dans tout type de sol, même pauvre : tracez des lignes tous les 70 cm environ, et plantez un tubercule tous les 60 centimètres, à 8 / 10 centimètres de profondeur.

 En mars : le printemps arrive…

 49348438753 4a681d03cb c

Partagez cette information :