Accueil

Véritable coopérative de consommateurs

Depuis plus de 40 ans

Accueil>Actualités>La patate douce

La patate douce

03/11/2020
A savoir
« Quoi ?! !… du liseron dans mon jardin ? !!... Pas question !... Vite !… ma pioche !... »

LA PATATE DOUCE

« Quoi ?! !… du liseron dans mon jardin ? !!... Pas question !... Vite !… ma pioche !... »

 

Mais non… laissons donc cette décorative "Ipomoea batatas" égayer le jardin : c’est une plante de la famille des Convolvulaceae, une patate douce aux délicates fleurs en trompette et aux élégantes tiges retombantes cachant des tubercules comestibles… gourmandises en perspective…

 

Originaire des Amériques – rapportée elle aussi par Christophe Colomb – c’est une herbacée vivace répandue en régions tropicales.

Malgré son nom, elle n’est pas apparentée à la pomme de terre (qui elle est une solanacée), mais elle lui ressemble ; elle est souvent blanche, mais aussi jaune, rouge ou violacée ; elle est sucrée et d’autant plus que sa couleur est plus foncée.

Elle se récolte à l’automne et se conserve plusieurs mois ; le tubercule se consomme en farine ou frais, comme la pomme de terre ; on peut en faire des desserts ; les feuilles se préparent comme celles des épinards, en salade ou cuites.

Elle est source de potassium, vitamines A, C, B6, B9, de cuivre, manganèse et, souvent plus abondants dans la pelure: des antioxydants, tel le bêta-carotène.

La patate douce est plus riche en amidon que la pomme de terre.

Les feuilles de patate douce, peu caloriques, sont plus riches que l’épinard en protéines, bête-carotène, calcium, phosphore, fer et vitamine C.

 

 

 

 

 sweet potato

 

Aliment de base dans l’île japonaise d’Okinawa, serait-ce une des composantes de la longévité particulière de ses habitants ?

Consommée surtout dans les pays en développement, elle est la septième production agricole mondiale.

Aliment de sécurité dès le 16eme siècle, en Orient, elle déjoue efficacement les effets des sécheresses et des typhons  en remplaçant le riz dévasté.

Des associations d'aide humanitaire font la promotion de sa culture comme meilleure alternative aux aides humanitaires

En 2016, le Prix Mondial de l’alimentation a permis de convaincre près de deux millions de foyers africains de planter, acheter et consommer cet aliment.

On en fait aussi, outre des aliments pour le bétail : de la confiture, un stabilisant pour crèmes glacées… du "catsup", la patate remplaçant 80 % de la tomate ; on en fait des boissons : bière, liqueur et même vinaigre ; par ailleurs on peut réaliser avec : des encres, des teintures, du caoutchouc synthétique…

Différentes parties de la plante ont été employées dans les médecines traditionnelles.

La patate douce contenant de l’oxalate, élément pouvant contribuer à la formation de calculs rénaux, il est bon de prendre les avis médicaux ou diététiques utiles à en moduler la consommation.

De même, selon les cultivars, des fermentations digestives peuvent être occasionnées par les teneurs variables en sucres complexes.

Idées culinaires

Dans différents pays, on prépare de la confiture de patate douce au goût convenable contenant environ 21 % de patates douces, 45 % de sucre et 34 % d'eau : les morceaux cuits, mélangés avec l'eau, le sucre, de l'acide citrique et éventuellement des arômes, forment une pâte à cuire ensuite.

Astuces

La patate douce s’épluche comme les pommes de terre, mais sa chair noircit plus vite, Il faut donc la mettre tout de suite dans de l’eau froide pour la protéger avant de la préparer.

 sweet-potato-potato-eat-food-tasty-agriculture

Partagez cette information :