Accueil

Véritable coopérative de consommateurs

Depuis plus de 40 ans

Accueil>Publications>MARQUES, LABELS BIO ET CONTRÔLES

Marques, labels bio et contrôles

"Est-ce vraiment Bio ?" "Quel label faut-il croire ?"...
Voici le minimum à savoir sur la filière bio...

6 labels bio

 

A chaque étape, depuis la production jusqu'à la vente, chaque opérateur – producteur, transformateur et distributeur éventuels, puis vendeur – respecte un cahier des charges et s'engage à être contrôlé par un organisme certificateur indépendant accrédité, comme Aclave, Agrocert, Ecocert SA(*), Qualité France SA, Ulase, SGS ICS.
Ainsi, un produit transformé arrivant à l'étal de Coop Nature a, depuis son origine, été contrôlé 4 fois, par 4 organismes ou bureaux de contrôle différents.
Coop Nature est contrôlée par l'organisme Veritas.

A l'étranger, Ecocert a des bureaux de contrôle sur place pour vérifier la conformité des produits avec les cahiers des charges bio locaux et européen.

 

Les exigences pour obtenir le label bio

• A la suite de cultures conventionnelles, plusieurs années d'exploitation ''en conversion'' sont nécessaires avant d'obtenir le label bio.
L'opérateur paie pour des inspections, certaines inopinées ; pour les productions végétales, est vérifiée l'adéquation entre la production, la comptabilité, les quantités de semences et intrants utilisés ou en attente – les emballages vides étant aussi conservés.

 

Quelques marques et labels bio à connaître

• Bien avant que le Ministère Français de l'Agriculture ne crée le label AB en 1985, l'association ''Demeter'' (1979) et l'association ''Nature & Progrès'' (1964) avaient chacune créé leur cahier des charges et leur logo - toujours valables actuellement.
AB était moins exigeant, la législation européenne l'est encore moins en harmonisant critères et logo des différents états (2009 et 2010) :
• traces accidentelles d'OGM autorisées
• période de conversion réduite...
• Pour reprendre les pratiques antérieures à 2009, et refusant les OGM, des acteurs exigeants du bio ont créé leur marque privée en 2010 : Bio Cohérence.
• Une quarantaine de labels et marques biologiques de divers pays étaient recensée en 2013.

 

Tableaux récapitulatifs des labels bio

Nous mettons à votre disposition deux tableaux sur les marques et labels bio, l'un concerne la France, l'autre, le monde.
Vous y trouverez la définition des principaux labels et marques, leur histoire est aussi évoquée rapidement.
Ces tableaux sont affichés aux caisses de nos magasins. Vous pouvez aussi les télécharger ici.

Tableau marques et labels bio France
Tableau marques et labels bio monde

 

Le bio : un monde en pleine évolution

Redécouvrir, après des siècles de pratiques éprouvées, le goût authentique d'aliments riches de soleil et de vitamines pour notre santé et le bien-être de la planète, est réjouissant ...
Labels, marques, certifications biologiques en sont les actuelles garanties, avec le bon vouloir des opérateurs, de plus en plus sollicités par la demande populaire....
S'y intéresser est passionnant tant on ouvre de portes sur la gestion de qualité alimentaire et culturale.
Des pratiques variées, adaptées à chaque terroir sont remises au goût du jour par des personnes de bon sens, à l'enthousiasme communicatif...
Vigilance tout de même face à la pression grandissante : faute de terres disponibles, le ''bio industriel'' entraînerait éloignement et d'éventuels relâchements dans les pratiques...
Votons donc pour le bio local - plus naturellement contrôlable – et pour tous les moyens utiles à le développer...

 

Les différentes étapes de contrôle

 schéma des étapes certifications dans la filière bio

 Pour arriver jusqu'à notre panier un produit biologique est astreint a plus ou moins de contrôles, selon qu'il est plus ou moins transformé.

 

*) Ecocert SA est un organisme indépendant de certification. Il est présent dans plus de 80 pays et certifie l'agriculture biologique, les cosmétiques bio, les textiles biologiques, les produits équitables, les détergents écologiques, les parfums d'ambiance biologiques, les fertilisants et enfin les espaces verts écologiques. Il vérifie auprès des producteurs et entreprises que les cahiers des charges sont bien respectés. Pour cela, il effectue des visites régulières et des contrôles inopinés

 

 

 

Partagez cette information :