Accueil

Véritable coopérative de consommateurs

Depuis plus de 40 ans

Accueil>Publications>Merveilleuse vitamine C

Merveilleuse vitamine C

Connue de tous, l’ampleur de ses bienfaits sur la santé est pourtant largement sous-évaluée du grand public. Elle peut en effet se révéler être un choix judicieux en prévention ou en soutien de nombreux problèmes de santé.

Après avoir longuement étudié ses bienfaits sur le cancer, Linus Pauling double prix Nobel, la conseillait en prise quotidienne pour maintenir un état de santé optimum. Il préconisait de fortes de doses (10 à 50 grammes par jour) quand les apports recommandés ne sont encore que de 80 milligrammes. Il est remarquable que, même prise à haute dose pendant de longue période, elle est sans danger. On personnalisera selon nos besoins, depuis 170 mg jusqu’à des 1, 2 ou 3 g voire plus selon votre thérapeute.

Détaillons à présent ses bienfaits :

* Soutien efficace dans les cas de fatigue passagère (anti anémique, stimulant cérébral)

* Facilite le sommeil contrairement aux idées reçues

* Renforce les défenses immunitaires face aux infections

* Cicatrisation des tissus : blessures, micro lésions vasculaires, plaies opératoires

* Protection cardiovasculaire

* Régulation du taux de cholestérol

* Atout pour le sportif : réparation des fibres, ß fréquence cardiaque, Ý fabrication de L carnitine,

* Améliore les symptômes allergiques en diminuant la sensibilité à l’histamine

* Rôle anti age :

            - Action anti oxydante donc anti-vieillissement

            - Contribue à l’intégrité, la solidité des collagènes (= protéines de structure présentes dans : peau, gencives, dents, os, ligaments, cartilages, muscles, vaisseaux sanguins)

* protège des nitrosamines cancérigènes en neutralisant nitrates et nitrites (charcuterie, viandes grillées, barbecue)
* agit aussi favorablement dans les cas de rhumatismes, de diabète, d’asthme, d’affections des reins

* NB : elle a beau être un acide, elle n’acidifie pas l’organisme et est parfaitement tolérée.

Attention les besoins sont accrus dans les cas suivants :

- tabagisme

- prise d’aspirine, de contraceptifs oraux

- végétarisme car elle améliore l’assimilation du fer végétal (non héminique)

La majorité des mammifères peut la fabriquer à partir de glucose, exceptés le singe, le cobaye et l’homme. On observe chez l’animal que la production de vitamine C augmente considérablement lors d’un stress ou d’un événement de santé (maladie, fracture). Une chèvre fortement stressée peut fabriquer jusqu’à 60 g de vit C en 24 h !

On la trouve principalement dans les fruits mais il est aussi possible de la fabriquer à l’identique (acide L ascorbique, L pour Lévogyre). Attention : la forme synthétique Dextrogyre est une forme inefficace.

Connue et appréciée dans les comprimés d’Acérola, elle y est dosée à 80, 170 ou 340 mg pour l’immunité hivernale des petits et des grands, voire les petites fatigues.

Si on souhaite profiter plus avantageusement de ses propriétés, il ne faut pas hésiter à augmenter le dosage. Dans ce cas on peut privilégier des formes gélules à effet retard dosées à 500 ou 1000 mg ou bien encore opter pour la poudre d’acide L ascorbique pure. On prendra cette dernière en une ou trois prises additionnées pour moitié de bicarbonate de soude (ex : 1 c à c rase de vit C + 1 demi c à c rase de bicarbonate). Cela permet qu’elle se transforme en ascorbate de calcium encore mieux assimilé et d’un goût plus agréable.
            A chacun son dosage, sa formule, et une chose est sûre : vous n’avez pas fini de l’apprécier !!

Partagez cette information :