Accueil

Véritable coopérative de consommateurs

Depuis plus de 40 ans

Accueil>Publications>Maxi nanos,  mini infos, maxi bobos

Maxi nanos,  mini infos, maxi bobos

En plus de les rendre très réactives, la taille des nanos leur permet de se disséminer aisément dans l’environnement et le corps humain. Plus la particule est petite, plus elle peut traverser les barrières physiologiques.

 

 Les évaluations et expertises font état d’effets toxiques inquiétants. Et souvent rien sur les étiquettes ! A la Coop, zéro nano à manger!

-- Nanoparticule : invisible

C'est une particule extrêmement petite : 1 nanomètre = 1 milliardième de mètre.

Ainsi, un nanomètre rapporté à un humain, c'est comme une fourmi rapportée à la terre !

A cette échelle, la matière acquiert des propriétés extraordinaires (l'or devient rouge, l'aluminium explosif...)

 

-- Nanoparticules : partout

Depuis 20 ans, les industriels ont investi dans ces nouveaux matériaux, on les trouve partout :

  • dans le bâtiment, les pneus et les fumées d'échappement, l'agriculture, …

  • dans les vêtements, les pansements, les ustensiles de cuisine et les emballages...

  • dans les articles de sport...

  • dans le domaine médical et dans les cosmétiques...

  • et dans l'alimentation …

 

Nanoparticules dans l'alimentation

  • dans les saucisses bien rouges et le ketchup onctueux (Dioxyde de silicium E551)

  • dans les soupes et sauces...sans grumeaux

  • dans les glaces bien brillantes...(dioxyde de titane E171)

  • dans le chocolat noir et qui le reste...sans blanchir...

  • dans le sel, le sucre, le riz et le café en poudre bien fluides...(E171)

Nanoparticules très inquiétantes

  • Car leur taille infime favorise la pénétration dans l'organisme, en respirant, en mangeant, en touchant. Les nanoparticules traversent la barrière placentaire, la barrière hémato-encéphalique et la barrière intestinale.

  • Car leur taille infime modifie leurs propriétés physico-chimiques et complexifie l'évaluation des risques.

  • Car on ignore notre exposition à ces nanoparticules

Nanoparticules dangereuses, les évaluations et expertises font état d’effets toxiques notoires :

  • Dommages à l’ADN ; Retards de croissance ;

  • Réactions d’hypersensibilité et d’allergie ;

  • Inflammations chroniques ;

  • Affaiblissement du système immunitaire ;

  • Stress oxydatif ;

  • Effets génotoxiques et cancérogènes ; dérèglement du système immunitaire et du fonctionnement intestinal…

Malgré ces effets toxiques de mieux en mieux documentés, les nanoparticules ne sont toujours pas évaluées avant d’être mises sur le marché.

Infos... nanos ! :

  • « Le 10 novembre 2017, la DGCCRF* commentait sa 1ère campagne d'analyses sur les nanoparticules dans nos assiettes : « ces résultats confirment la présence de structures nanoparticulaires dans les aliments ciblés, sans que l'étiquetage mentionne la présence de nanomatériaux. »

    (…) Cela fait belle lurette que l'agroalimentaire utilise comme additifs des (nanoparticules) dont on ignore tout des effets sur notre santé. » **

  • Pourtant, depuis 2014, un règlement européen impose d'indiquer sur l'étiquette la présence de nanoparticules.... sans aucun effet sur l'industrie agroalimentaire : sur les 19 aliments analysés, 16 recelaient des nanos en douce...

  • MEMO : les nanos sur les étiquettes : E171 : dioxyde de titane

    E551 : dioxyde de silicium

    CI 77947 : oxyde de zinc

    E172, CI 77489, CI 77492, CI77499 oxyde de fer

    CI 77266 : noir de carbone

    Mémo utile, mais pas satisfaisant : il laisse au consommateur la responsabilité ahurissante du choix alors que celui-ci ne dispose pas des éléments pour juger du risque possible.

 

  • Après l'ONG Agir pour l'environnement ***, la revue 60 millions de consommateurs, et notre journal****, qui ont alerté les consommateurs, la revue Que choisir de février 2018 publie un dossier très fourni sur ce thème.

-- A la Coop, l'alimentation ne contient pas de nanoparticules : elles sont interdites par notre cahier des charges bio.

 Nous restons vigilants sur le non alimentaire qui évolue dans le bon sens  (exemple : cosmétique solaire sans nano ou maquillage avec macro) .

-----------------------------------

*Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes.

** Le Canard enchaîné 22/11/2017

*** veillenanos.fr/wakka.php?wiki=NanoBD

**** Journal de la Coop, N° 33, Janvier 2012

Nano Server Hero 1280x778

Partagez cette information :