Accueil

Véritable coopérative de consommateurs

Depuis plus de 40 ans

Accueil>Actualités>Jardin ou jardinière ?

Jardin ou jardinière ?

29/01/2019
A savoir
Nous vous proposons quelques idées pour vos cultures de plantes
aromatiques et de simples.
Il existe différentes manières de préparer vos sols : utilisation de la « grelinette » pour ne pas bousculer les couches de vie, ou bêchage manuel classique, à la machine, en permaculture, en lasagnes ou par simple griffage au croc, etc.
 
Chacun étant le fervent défenseur de sa méthode. Nombre d’articles sont disponibles sur ce sujet.
 
De même, l’abondante documentation existante vous orientera sur les cultures maraîchères que vous aller mener.
 
Les aromatiques :
 
  • Les vivaces : Estragon, sauge, romarin, thym, ciboulette, menthes et laurier sont les plus utilisées. Leur usage n’est pas exclusivement culinaire puisqu’on retrouve nombre d’entre elles dans la liste des simples pour leur propriétés médicinales.
Si le laurier ne demande pas de soin particulier, les autres plantes méritent d’être multipliées ou du moins rajeunies. Le romarin se plaît à croître à partir d’une bouture directement repiquée en terre.
 
On peut diviser le pied de l’estragon et de la sauge. Cette dernière se marcotte également très bien. Profitez de la montée de la sève du début du printemps pour procéder à ces différentes opérations.
 
  • Les annuelles : Persil, cerfeuil, coriandre, basilic se sèment dès les beaux jours, au chaud si possible. Les graines de persil, longues à germer, gagneront à être trempées une bonne nuit avant d’être semées.
Plante exceptionnelle par la diversité de ses utilisations, les jeunes feuilles de bourrache se consomment en salade, les plus vieilles se cuisent comme les épinards,quant aux fleurs, comestibles, elles décoreront superbement vos salades.
 
Les simples :
 
Elles représentent une trousse à pharmacie naturelle. Elles sont en place pour soulager tous les maux du quotidien. Parmi ces végétaux, on trouve ainsi quelques soins de première urgence comme le très cicatrisant souci (Calendula officinalis),
 
les apaisants thym et camomille matricaire, la bourrache contre la toux. Pour les maux de ventre, on retrouve la menthe, l’absinthe ou le chardon. Pour les fièvres la petite camomille ainsi que la verveine officinale ou la benoîte sont recommandées.
 
 
Annuelles ou vivaces toutes ces plantes se comportent très bien en pots ou en jardinières sur vos appuis de fenêtres, balcons ou terrasses.
 
A vous de choisir parmi leurs innombrables vertus celles qui conviendront le mieux à vos besoins.
 
Un brin de curiosité ? Plantez un gingembre. Sa très longue tige à tuteurer en surprendra plus d’un.
 
N’oubliez pas qu’en plus d’une consommation tout au long de l’année, vous pouvez conserver par séchage, par congélation ou dans l’huile les pouvoirs de ces plantes.
 
En attendant, ne négligez pas vos outils. Nettoyez-les, affûtez leurs lames, huilez-en légèrement les parties métalliques pour les préserver de la rouille.
 
Bon courage et beau printemps.
Partagez cette information :