Accueil

Véritable coopérative de consommateurs

Depuis plus de 40 ans

Accueil>Actualités>Léquilibre acide base

Léquilibre acide base

15/01/2019
A savoir
Rarement diagnostiqué, l’excès d’acidité dans l’organisme peut engendrer quantité de problèmes. Des solutions variées permettent de rétablir l’équilibre acide base.

L’organisme agit en permanence au maintien de l’équilibre de nombreuses constantes (température, glycémie, PH sanguin, …).

S’il n’y parvient pas idéalement, des problèmes de santé vont apparaître.

Les troubles encourus suite à l’excès d’acidité sont nombreux, parmi lesquels : perte de densité osseuse, mycoses, tendinites, crampes, ongles et cheveux fragiles et cassants, caries dentaires, fatigue chronique…).

NB : le problème des remontées d’acide gastrique n’est pas en lien avec l’acidose du terrain, c’est un sujet différent.

Le corps utilise deux principaux mécanismes pour maintenir un PH sanguin équilibré : Premièrement : mise en œuvre de systèmes tampons, le principal consiste en l’utilisation des sels minéraux présents dans les os pour contrer l’acidose ;

ceci peut induire une déminéralisation importante.

Deuxièmement : stockage des acides en excès dans les tissus provoquant irritations, inflammations (ex : rhumatismes, tendinite à répétition), mauvais fonctionnement cellulaire, …

 

Pour identifier le problème, certains signes cliniques sont parlants comme les mycoses mais mesurer le PH urinaire à l’aide de bandelettes permet de confirmer l’acidose.

En temps normal celui-ci est de 7 à 7,5.

Les trois causes principales d’un excès d’acidité sont :

- l’alimentation : en effet beaucoup d’aliments sont acidifiants (viande, laitage, sucre, céréales, …).

  Ceux-là même dont la consommation a beaucoup augmenté ces dernières décades tandis qu’a décrû la consommation de légumes.

  On observe de plus que ces derniers contiennent beaucoup moins de sels minéraux (alcalinisants) qu’avant (culture productiviste, sélection d’hybrides « tout beau tout vide »)).

- l’état de santé : quand on est malade ou affaibli l’organisme est moins performant pour éliminer les toxines (dont les acides), tout comme, à une autre échelle, on sera moins efficace sur le ménage à la maison dans ce même cas.

  Le stress augmente également l’acidité ;

  • la génétique : ce paramètre peut expliquer une acidose récalcitrante quand l’alimentation et la forme sont satisfaisantes.

  • On sait par exemple que les peuples du Nord gèrent moins bien les acides que ceux des pays chauds.

  • En France, nous sommes entre les deux et les saisons témoignent de cette influence. En effet, bien des douleurs se réveillent à l’arrivée du froid dans les zones de faiblesse (ex : ancienne tendinite) par accumulation d’acides mal éliminés. Dans ce cas le réglage se fera avec des compléments alimentaires « basifiants ». (ou : alcalinisants?)

 

Plusieurs pôles d’action pour rétablir l’équilibre :

- l’alimentation : diminuer les aliments acidifiants au profit des aliments alcalinisants (légumes verts ++) NB : un potage tous les soirs est une excellente prévention pour la santé des os. Attention à ne pas confondre acide et acidifiant en effet le    citron et le vinaigre de cidre par exemple ont un goût acide mais sont finalement alcalinisants dans notre corps.

- les compléments alimentaires alcalinisants : en cure ou sur la longueur si le réglage alimentaire ne suffit pas mais aussi en accompagnement d’une pratique sportive car l’activité physique génère de l’acidité.

- divers : bain de pieds au bicarbonate de soude dans le cas de mycoses (2 c. à s. pour une bassine), meilleure gestion du stress (Rhodiola, fleurs de Bach, …), poumons et reins éliminent les acides d’où l’intérêt d’avoir une activité physique régulière et de boire en suffisance.

Si vous souhaitez approfondir le sujet, des livres sont disponibles dans l’espace librairie de la Coop, notamment sur la pratique alimentaire.

Bien sûr, vos conseillères dans le rayon diététique des 3 magasins peuvent vous proposer les bandelettes de papier PH, ainsi que les compléments alimentaires les mieux adaptés.

PH (= Potentiel Hydrogène) : sa mesure quantifie le niveau d’acidité ou d’alcalinité (base) d’un milieu. L’équilibre est à 7. Le PH sanguin est de 7,42.

 

 

Partagez cette information :